• Envoyez vos Leaks, Alertes et Videos au +37362133275 (WhatsApp)

Thiaroye: Une Femme Mariée déshabille Un jeune de 13 ans , lui enfile le préservatif et couche avec lui

Il est de coutume de traiter des affaires de détournement de mineure entre un homme et une gamine. Mais, cette fois-ci, il s’agit d’une histoire de sexe concernant une femme mariée d’âge mûr, K. D, 40 ans, et un jeune boutiquier, O. B, 13 ans. Gâtée par la nature à cause de ses rondeurs affriolantes, elle a fait tourner la tête du jeune commerçant et se donnait à lui dans sa chambre conjugale, moyennant de l’argent. Ainsi, elle a fini par mettre en faillite la boutique du pauvre adolescent.

O. B, 13 ans, gérant d’une boutique sise au quartier Gouye Fatou Maïga de Djeddah Thiaroye Kao, qui lui a été confiée par son oncle, a mis la clé sous le paillasson par le fait de ses récurrents rapports sexuels moyennant de l’argent, avec la femme mariée K. D. Après avoir ouvert une boutique bien achalandée dans le secteur, son oncle lui a confié la gestion du lieu de commerce. Le «gosse» s’occupe bien de la boutique et fait de bons bénéfices. Il entretient de bons rapports de voisinage avec les gens, notamment la dame mariée K. D, qui vit en location dans une chambre contiguë à la boutique de l’adolescent.

Elle emprunte 5000 F au gamin, lui propose un rapport sexuel et lui parle de «capote»

Un jour, la femme entre dans la boutique, confie ses soucis financiers au jeune garçon et demande un prêt de 5.000 F. Le gamin refuse et lui dit que la boutique appartient à son oncle maternel. La dame insiste, fait les yeux doux à l’adolescent et jure de lui rembourser sous peu le fric. Le boutiquier accepte, lui remet les 5.000 F et la met en garde. Mais, quelques jours après, la jeune femme revient dans la boutique, trouve le garçon seul sur les lieux et fouille dans sa pochette pour lui rendre la somme empruntée. Mais cela n’était que de la ruse pour la dame, en vue d’attirer l’attention du gamin sur sa plastique. Elle renonce brusquement à la fouille, se penche davantage sur le comptoir et interpelle le garçon sur la nature du mode de remboursement. «Comment préfères-tu que je te rembourse ?», lance-t-elle à l’endroit du boutiquier. Qui peine à décrypter le message codé de la femme mariée et lui en fait la remarque.

Le garçon ignore le mot «capote» et écarquille les yeux ; la dame l’invite chez elle et couche avec lui, c’était toujours entre «timis» et «geewe»

La dame baisse la voix, se rapproche du gamin et lui demande s’il détient par-devers lui une capote. Le pauvre roule de gros yeux innocents et affirme ignorer le mot «capote». Sachant qu’elle a affaire à un novice, la dame pouffe de rire, change de sujet de discussion et promet de repasser plus tard pour régler le prêt. Mais, le lendemain, elle appelle le jeune boutiquier, l’introduit en douce dans sa chambre et lui montre une capote. Elle le déshabille, lui enfile le préservatif et couche avec lui. Elle remet ça plusieurs fois et finit par pervertir le pauvre boutiquier. Le «gosse» prend goût aux nombreuses escapades lubriques avec la dame mariée, se transforme en objet sexuel et se plie maintenant aux quatre volontés de celle-ci. Il ferme systématiquement sa boutique entre «timis» et «geewe», se rend dans la chambre de la dame et couche avec elle moyennant toujours de l’argent. Tous les deux se comportent de la sorte pendant plusieurs mois à l’insu de tout le monde.

Il devient accroc au sexe et pille les caisses de la boutique ; il passe de 5.000 F à 250.000 F

Devenu complètement accroc, le jeune boutiquier puise maintenant dans les caisses de la boutique de son oncle maternel pour satisfaire les moindres besoins de la femme mariée. Cette dernière fait monter les enchères et place la barre très haut pour se donner au pauvre garçon perverti. Ce dernier accepte les nouvelles conditions de la femme mûre et lui donne de l’argent sans compter. Il passe alors de la modique somme de 5000 F à 250.000 F. Sans compter les cartes de crédit de téléphone et autres produits de vente. A la veille du Magal, il se rend chez la dame, sur sa demande, lui remet 80.000 F, en guise de billet de transport et entretient avec elle des rapports sexuels. Et durant le séjour de la dame à la ville religieuse, Il lui envoie souvent du fric, des sommes d’argent variant entre 15.000 F et 80.000 F via les réseaux de transfert d’argent.

L’oncle conduit le neveu à la police; le garçon vend la mèche, la dame déférée

Vu que la boutique risque le dépôt de bilan, l’oncle soupçonne son neveu de vols répétés dans sa boutique et dépose une lettre-plainte au commissariat de police de Thiaroye. Le commissaire Khadidiatou Sall les convoque, les auditionne, de manière sommaire et les confie aux enquêteurs. Le jeune garçon nie les faits de vol et clame son innocence. Mais, pressé de questions, il craque, fond en larmes et balance la femme mariée. «C’est elle qui me faisait venir dans sa chambre entre timis et geewe pour des rapports sexuels moyennant de l’argent», a soutenu le pauvre devant les enquêteurs. La mise en cause a nié les faits sans convaincre. «Il ne faisait que me rendre l’argent que je lui confiais». Malgré tout, K. D, mariée, a été déférée hier au parquet par la police de Thiaroye pour détournement de mineur (un garçon de 13 ans) et incitation à la débauche.

Macky et Sidiki n’avaient pas respecté leurs promesses en vers cet homme

L’homme qui a tenté de s’immoler par le feu devant les grilles du Palais de la république s’appelle Cheikh Diop, victime des promesses non tenues de l’actuel régime. Son acte d’hier a été bien planifié pour alerter la présidence de la république sur le blocage de son dossier.

C’était un ancien détenu à la maison d’arrêt de Rebeuss où il a été placé sous mandat de dépôt en juillet 2016. Agé d’une quarantaine d’années, il a été amputé d’une main suite à une erreur médicale, ce à la suite d’une piqûre à l’infirmerie de l’administration pénitentiaire.
A sa sortie de prison, il a été reçu pompeusement par l’ancien Ministre de la justice Sidiki Kaba qui avait promis de l’accompagner dans les démarches pour son évacuation en France.

Son dossier a été transmis au Palais de la république. En plus le président Macky Sall avait aussi été sensibilisé sur son cas. C’était lors de sa visite aux blessés de la mutinerie de Reubeus et qui a son tour avait promis devant les cameras de la RTS de décanter la situation.Depuis lors nada! Cheikh Diop est admis aux urgences de l’hôpital Principal de Dakar pour des soins intensifs.

 

URGENT: Rappel à Dieu dU khalife de Ndiassane

Nous venons d’apprendre le Rappel à Dieu , ce dimanche 4 novembre à Rufisque, du Khalife général des Khadr de Ndiassane, El Hadji Mame Bou Mamadou Kounta à l’âge de 93 ans.

Fils du troisième khalife, El Hadj Mamadou Kounta, il était Khalife général de ladite communauté depuis le 29 avril 2006, date de son intronisation. Etabli dans la commune de Chérif Lô, dans le département de Tivaouane, le défunt a effectué plusieurs voyages dans la sous-région dans le cadre de sa mission.

Tout le groupe KOCCBI.COM résente ses sincères condoléances à toute la communauté Khadr et à tout le peuple sénégalais.

E-Media

Sur demande du marabout, il vole 46 exemplaires du Saint Coran, Modou Nd. a dévalisé la grande mosquée de. . .

« Fervent musulman », Modou Nd. a dévalisé la grande mosquée de Comico 4A, dans l’arrondissement de Yeumbeul. Livré au commissariat de police, ce marchand ambulant a volé 46 exemplaires du Saint Coran, rapporte Les Echos.

Profitant de la quiétude des lieux, après la prière de la mi-journée (Tisbar), Modou s’est emparé des 46 exemplaires du Coran de la bibliothèque de la grande Mosquée de Comico 4A. Régulier aux heures de prières, serviable et disponible, il aidait souvent le muezzin et les membres du comité de gestion de ce lieu saint. Ce jeudi-là, 25 octobre dernier, il avait participé à la fermeture des portes et des fenêtres, puis avait quitté les lieux au même moment que les autres.
En pleine journée, Modou est revenu sur ses pas. Défonçant le portail, il a recouvert son butin d’un linceul trouvé dans la morgue de la mosquée. Passant par une porte dissimulée, sa moisson sur sa tête, il a tenté de filer à l’anglaise.

Mais à sa sortie, les habitants du quartier n’ayant rien raté de la scène, l’ont vite interpelé. Il s’est alors confondu dans des explications douteuses. Entre temps, la foule qui avait accouru l’a démasqué, et a voulu appliquer sa propre justice. Heureusement pour le marchand ambulant, les notables de la cité ont prévenu le commissaire de Yeumbeul, qui a envoyé ses hommes cueillir Modou.

Interrogé lors de l’enquête, l’accusé a reconnu les faits. Il a expliqué avoir posé un tel geste pour conjurer le mauvais sort contre lui. Comme offrande, son marabout-voyant n’a demandé que des exemplaires du Saint Coran !

 

Aly ngouye Ndiaye ministre de l’intérieur organise un match amical entre étudiants et policiers

Le ministre de l’intérieur organise un match amical qui opposera une équipe de la Police à celle des étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ce mardi 26 juin à partir de 20h au terrain Dakar Sacré Cœur. Le coup d’envoi sera donné par le ministre Mary Teuw Niane, a appris senego par le biais d’un compte profile de Facebook qui appartiendrait au ministre en garde de la sûreté nationale, qui a connu de violents heurts avec les potaches de Saint-Louis les semaines passées…

In extenso, l’information filée ce lundi matin vers les coups de 10 heures.

« Le ministre de l’intérieur organise un match amical qui opposera une équipe de la Police à celle des étudiants de l’UCAD ce mardi 26 juin à partir de 20h au terrain Dakar Sacré Cœur. Le coup d’envoi sera donné par le ministre Mary Teuw Niane.

Le « singe » de l’autoroute à péage a été cueilli par la Section de recherche

La vidéo montrant un homme s’agrippé à la barre de l’autoroute à péage avait fait le tour du web dernièrement. Mais selon Libération, la Section de recherche a arrêté le jeune homme en question ainsi que le chauffeur du car.

La vidéo avait suscité une vague d’indignation sur l’indiscipline notée dans la société sénégalaise. Mais au moment où elle faisait le tour du web, la Section de recherche travaillait dans l’ombre.

A partir de la vidéo, les gendarmes ont pu identifier le numéro d’immatriculation du véhicule. Dans un premier temps, ils ont interpellé le chauffeur avant de cueillir l’apprenti indélicat.

Ils ont été tous les deux mis à la disposition du parquet avant d’être placés sous mandat de dépôt.

Les gendarmes se sont aussi intéressés à un autre cas d’indiscipline sur les routes. Il s’agit du car rapide qui avait bloqué la circulation car roulant à contre sens, à hauteur de la Foire. Mais l’enquête a révélé que la vidéo date de 3 ans et que le propriétaire avait licencié le chauffeur.

Fraude au Bac : le procès renvoyé au 21 juin

Le procès des individus qui sont poursuivis pour association de malfaiteurs, fraude aux examens, faux et usage de faux dans des documents administratifs, a été renvoyé jusqu’au 21 juin 2018.

D’après la source de Senego, ce procès des présumés fraudeurs a été renvoyé par le juge du fait de l’absence d’une personne qui est inculpée dans l’affaire et de certains témoins.

Pour rappel une quarantaine (40) d’individus étaient à la barre aujourd’hui, 8 juin, dont un (1) proviseur, trois (3) professeurs, trois (3) agents de l’Office du Bac, des candidats au Bac, et des bacheliers.

Dix sept (17) parmi eux avaient été placés sous mandat de dépôt, le reste mis sous contrôle judiciaire.

Espagne : Ibrahima Ndiaye plante 50 coups de couteaux à sa petite amie et risque 28 ans de prison

Ibrahima Ndiaye est dans de beaux draps. Notre compatriote établi en Espagne risque gros. Il a été jugé ce vendredi devant la Cour provinciale de Lugo. Il est accusé d’avoir assassiné sa petite amie dans la nuit du 8 au 9 avril, en lui donnant 50 coups de couteaux.

Le procureur en charge de son dossier a demandé 28 ans de prison en son encontre. Les Echos qui rapporte l’information renseigne aussi que le présumé meurtrier aurait mis sa victime dans la malle d’une voiture abandonnée, après son forfait. Et la dame serait morte deux heures plus tard. Le délibéré est attendu durant ce mois de juin.