• Envoyez vos Leaks, Alertes et Videos au +37362133275 (WhatsApp)

Awa Ndiaye « hantée » par « Seneporno », bouscule l’ARTP

La présidente de la Commission de protection des données personnelles (CDP), Awa Ndiaye, a révélé jeudi qu’elle avait reçu du Premier ministre l’autorisation de saisir l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) pour découvrir l’identité de la personne qui se cache derrière l’adresse IP du site pornographique « Seneporno ».

« Nous sommes toujours en train de travailler sur le cas de Seneporno. J’avais saisi le Premier ministre qui a réagi avec promptitude pour me dire que tout le monde s’émeut par rapport à ce que fait Seneporno« , a-t-elle avancé au cours d’un atelier de formation des magistrats sur les données personnelles, rapporte l’agence de presse sénégalaise.

Le chef du gouvernement, Mahammed Boun Abdallah Dionne, « me demande d’aller voir directement l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) pour lui demander de saisir les opérateurs de téléphonie pour voir qui se cache derrière l’adresse IP et qui lui donne cet accès à Internet« , a ajouté Awa Ndiaye.

« Cela nous permet de savoir qui est ce Kocc Barma comme il se fait appeler et à ce moment, nous interviendrons en tant que CDP pour lui demander de se conformer à la loi’’, a indiqué la présidente de la CDP.

« Sil ne le fait pas, on saisit les cours et tribunaux« , a-t-elle lancé, révèle la même source.

La CDP avait saisi le Premier ministre, fin janvier dernier, aux fins de bloquer le site « Seneporno » au Sénégal, sur la base de « plusieurs plaintes de citoyens et de hautes autorités« .

« Cette requête intervient après des semaines d’investigation pour identifier les propriétaires et les administrateurs du site en question. Ces investigations n’ont pas encore abouti à l’identification des administrateurs, mais la CDP est déterminée à protéger la vie privée des concitoyens comme l’exige la loi« , renseignait la CDP dans un communiqué.

Elle faisait état de plaintes de citoyens et de « hautes autorités sur des cas de divulgation de leurs données personnelles et d’atteinte à leur vie privée par le site internet ’Seneporno’ ».

Valérie Diouf: Qui s’y frotte, s’y pique ! El Hadji Diouf est clair et précis, il tient à sa…

A bon entendeur salut. El Hadji Diouf, n’a pas besoin d’avertir. Le ballon d’or est clair et précis, il tient à sa Valérie comme à la prunelle de ses yeux. Donc, c’est un homme qui est prêt à tout pour garder sa femme et la chérir. Si sa passion et son amour pour sa femme l’ont poussé à sortir de gros mots, godakar renseigne que Diouffy est prêt à aller plus loin si quelqu’un s’aventure à tourner autour de sa raison de vivre. Qui s’y frotte s’y pique, semble dire celui qui est dépeint comme un épicurien mais qui reste cependant fou amoureux de la mère de ses enfants.

Exclusif! Quels dégâts a subi le Falcon 7X de Macron ? Comment est-il rentré à Paris ?

Yerimpost est en mesure d’écrire que le numéro un français, Emmanuel Macron, est arrivé au Sénégal avec deux avions: un Falcon 7X qui transportait des éléments de la sécurité présidentielle, des journalistes français et d’autres invités membres de la délégation.

Quant à lui, Macron, il est venu à bord du Cotam, le Air Force One français, un Airbus A330-200 aussi gros, moderne que sophistiqué. C’est parce que cet avion ne peut pas atterrir à Saint-Louis du fait de l’étroitesse de la piste que Macron s’est rendu dans l’ex-capitale de l’AOF à bord du Falcon 7X.

C’est cet aéronef qui, au cours de la manoeuvre avant son envol, a heurté la Pointe de Sarène, l’avion présidentiel sénégalais. Le bout de son aile s’est dégradé, l’écran de surveillance et la puce radar ont été endommagés. Le Falcon ne remplissait plus les normes de sécurité pour voler.

Macron a dû monter à bord de la Pointe de Sarène, aux côtés de son homologue Macky Sall, pour rejoindre Dakar. Dans la capitale l’attendait, sur le tarmac de l’aéroport de Dakar, son A-330 à bord duquel il s’est envolé pour Paris un peu avant 16h GMT, ce samedi 3 février.

Quant aux autres membres de sa délégation qui devaient emprunter le Falcon, ils devront attendre demain dimanche, et ont des chances de prendre des avions de ligne. La réparation du Falcon à Saint-Louis risque de prendre quelques jours. Et nécessiter l’intervention de techniciens en provenance de France.

yerimpost