• Envoyez vos Leaks, Alertes et Videos au +37362133275 (WhatsApp)

Macky achète des 4X4 blindés et des véhicules anti-émeutes (Les autorités craignent-elles des débordements lors des prochaines élections)

Les autorités craignent-elles des débordements lors des prochaines élections (présidentielle de 2019 et locales de la même année) ? En tout cas, selon Les Échos, elles ont commandé des véhicules blindés et des anti-émeutes.

Le journal renseigne que la commande, destinée à la gendarmerie, a été faite à une société de défense turque. Les blindés sont des Ejder Yalcin 4X4, les anti-émeutes des EJder Toma.

La même source informe que le premier lot de véhicules sera livré au mois de mars et le second au mois d’avril ou mai.

Auteur: Seneweb

Seneporno classé 3è site sénégalais le plus visité après Seneweb et Senego

En effet selon le site américain alexa.com, principal site de statistiques sur le trafic du Web mondial, Seneporno.com est maintenant le 8eme site le plus visité au Sénégal. Un classement d’autant plus reluisant que sur les sites sénégalais, Seneporno.com est désormais classé troisiéme après Seneweb et Senego. Et déjà nous pouvons vous assurer que le temps ne sera pas long avant que ce site ne dépasse tous les autres.

En effet au vu de son rythme d’évolution, on ne sera pas surpris de constater d’ici quelque temps, que ce site ne soit le premier site visité de notre pays juste après les géants du web tels Youtube , Google et Facebook. Cela prouve nettement que certains Sénégalais son vraiment hypocrites.

Si ce site lancé il y a juste quelque temps est parvenu à avoir un tel classement c’est que beaucoup qui pourtant passe leur temps à le critiquer sont de fidèles visiteurs de ce plateforme de vidéo porno sénégalais. Mais à côté de ceux qui regardent sans assumer, il y a des honnêtes qui reconnaissent le mérite de Seneporno et qui ne manque jamais l’occasion de glisser un mot de félicitation et de remerciement au promoteur du site, Kocc Barma Fall.

Rappelons que Seneporno.com permet le téléchargement, le partage et l’affichage général de divers types de contenu permettant aux utilisateurs enregistrés et non enregistrés de partager et d’afficher des représentations visuelles de contenu pour adultes, y compris des images sexuellement explicites. En outre, seneporno.com contient du contenu vidéo, des informations et d’autres documents publiés / téléchargés par les utilisateurs. seneporno permet à ses utilisateurs de voir le contenu et le site Web soumis aux termes et conditions du présent Accord.

« petit clin d’oeil à Awa Ndiaye qui a largement participer a la promotion de Seneporno »

Kirikou (koccbi.com)

Ces «Thiagas» qui nous dirigent : Le maire socialiste de Plateau Alioune Ndoye se tape une femme mariée en lui promettant la somme de 5 millions

Parmi ces dirigeants qui mérite la pendaison, le salop de maire du quartier Plateau à Dakar. Alioune Ndoye est en effet parmi ces autorité de notre pays qui, parce qu’elles ont des responsabilités, se permettent de fourrer leur bites partout où bon leur semble et même parfois jusque entre les deux jambes d’une femme mariée.

Si nous parlons ainsi, c’est parce que, en bons militants des valeurs sociales sénégalaises, les enquêteurs d’ ANONYMOUS SENEGAL ont su mettre la main sur des preuves irréfutables qui accablent le responsable du Parti socialiste à Dakar.

Il s’agit d’une conversation complète entre Alioune Ndoye et une dame mariée répondant au nom de Mounass Dieng et mariée à un certain Oussseynou Diagne. Selon nos enquêteurs, les deux «Thiaga» se sont rencontrés sur le réseau social Facebook.

Dans la discussion, Mounass qui fait honte à tout ce que ce pays compte de femme digne, demande au véreux édile de Plateau de lui offrir la somme de 5 millions de Fcfa pour le réfectionnèrent de ses meubles, notamment son salon le complexe Paradys coiffure. Pour se faire, elle se permet de mettre à nu sa vie conjugale, disant à cette véreuse autorité que son mari ne la satisfait plus au lit et qu’elle voulait que Alioune Ndoye l’a pénètre par l’anus.

En retour, le maire Ndoye qui décidément représente ce que le monde compte de plus mauvais et de plus pervers demande à la dame de lui envoyer des photos d’elle nue. Ainsi la bonne dame obtempère et commence à lui envoyer des photos mais aussi des vidéos. Et comble du comble, après s’être s’en doute branlé avec ces vidéos jusqu’à jouissance, Alioune Ndoye s’est permis de rejeter la bonne dame à sa manière en lui donnant des « conseils ».

Mais si Alioune Ndoye et sa «Thiaga» de drianké mariée sont désormais dénoncés par votre plateforme de lutte pour la liberté, Koccbi.com est en mesure de dire qu’il y en beaucoup comme ces deux et nous ne baisserons pas les bras avant de les avoir dénoncé tant qu’ils sont.

Kirikou (koccbi.com)

(Exclusif) Joseph Mendy explique pourquoi le policier a giflé le motocycliste

Pour avoir filmé la scène, il est le témoin central dans l’affaire de l’altercation entre le policier et le motocycliste qui défraie présentement la chronique à Ziguinchor.

Joint, téléphoniquement, ce samedi, par Dakaractu, quelques heures après son audition à la police, Joseph Mendy explique que tout a commencé ce vendredi vers 18 heures, quand de sa moto, il a entendu un jeune homme crier en demandant à des agents de sécurité de proximité (Asp) de ne pas l’insulter. « C’était au niveau de la gare routière de Ziguinchor. Apparemment le propriétaire de la moto immobilisée n’avait pas de casque. Toutefois, je l’ai entendu dire aux Asp qu’il est prêt à payer la contravention pour récupérer son engin. « Vous pouvez emporter la moto, après je vais payer. Mais de grâce, ne m’accusez-pas d‘avoir proféré des insultes », a-t-il exactement dit à ses interlocuteurs.
Sur ces entrefaites, les Asp sont allés raconter au policier les injures supposées débitées par le motocycliste, ainsi interpellé pour défaut de casque. Celui-ci, une fois l’agent de circulation sur place, nie encore catégoriquement avoir tenu les propos déplacés qu’on lui prête. C’est au moment où il apporte sa part de vérité que le policier l’a giflé », raconte Joseph Mendy, qui habite le quartier de Kandialan.

Le témoin, qui était recherché depuis hier, a finalement déféré à la convocation de la police ce samedi. Au bout de l’interrogatoire, il a été relâché et prié de repasser lundi prochain, toujours pour les besoins de l’enquête surveillée comme du lait sur le feu par les autorités au plus haut sommet de l’Etat.

 

Dakaractu

Scandale au ministère de la santé

Des cliniques privées non agréées ont été répertoriées par le ministère de la Santé. L’inspection des services a découvert le poteau aux roses. Selon des informations de Libération, au moins un agent, formellement identifié vendait de faux agréments à des particuliers pour ouvrir leurs cliniques.
Pour bénéficier de l’agrément sous forme d’arrêté, les demandeurs doivent monter tout un dossier : copie certifiée du diplôme, acte attestant que le demandeur n’est pas en activité dans la fonction publique, lorsque qu’il s’agit d’un agent de l’Etat, fournir une décision de retraite ou une décision de radiation, un avis du médecin chef de district du lieu d’implantation, un plan de masse visé par le cadastre, le personnel (effectif et contrat de travail). Dans le cas des fraudes au ministère de la Santé, l’individu faisait simplement payer un montant convenu entre les deux parties pour fournir le document.
Le journal informe qu’une plainte du ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, a été déposée sous le couvert de l’Agent judiciaire de l’Etat. Qui, à son tour, a saisi le Procureur de la République. Plusieurs d’entre elles sont menacées de fermeture.

 

godakar

Son collègue descendu en flammes, ce policier monte au créneau et apporte la riposte !

Le lutteur Ama Baldé avait, par un coup de poing, « envoyé chez Ardo » un policier en uniforme et dans l’exercice de ses fonctions et cela n’avait gêné personne. Au contraire, il avait même gagné la sympathie du public car tous les lutteurs, tous les communicateurs traditionnels, journalistes ainsi que la population s’étaient levés pour demander clémence et minimiser l’acte, le rangeant sur le compte de la fougue de jeunesse…

Voici qu’un policier outré par l’insolence de son interlocuteur perd son sang froid et on veut l’envoyer au poteau pour sa crucification, c’est tellement injuste. Combien de gens commettent des fautes dans l’exercice de leurs fonctions ? Et que la société trouve normal et acceptable heureusement que l’hypocrisie ne tue pas au Sénégal car notre population peut accepter qu’un chauffeur ivre au volant cause un accident et tue énormément de personnes mais pas question de lui retirer son permis car « ndogalou Yallah la ».

Combien d’enseignants sensés former ont engrossé leurs élèves ? Le médecin chirurgien peut oublier une pince dans le ventre de son patient sans être inquiété et on peut tolérer les bavures judiciaires et ses volte-faces, ses revirements et ses acrobaties spectaculaires dont elle nous a habitués vis à vis des « politichiens » véreux mais le policier, le gendarme, le douanier, bref quand tu portes la tenue tu n’as pas droit à l’erreur comme si l’homme de tenue n’est pas dans le commun des mortels avec ses bons et ses mauvais jours et pourquoi une faute si légère fasse l’objet de communiqué de la part du ministère de tutelle ou de la plus haute hiérarchie donnant ainsi à l’action plus de crédibilité ?

Le commissariat dont il dépend pouvait sanctionner s’il y a lieu sans même que ça n’arrive au niveau de la DSP mais bon les politiques aiment faire leur show sur des événements et la société tolérante envers tout sauf envers l’uniforme réclame la tête du fautif.

Alors tendons l’autre joue…

senenews

Nouvelle scène de corruption d’un flic : Ces « Doméram » de Policier véreux qui plombent le développement du Sénégal (PAR KOCC BARMA)

La donne est en train de changer. Les Sénégalais ont visiblement décidé de dénoncer les cas de corruption qu’ils rencontrent chaque jour dans leur quotidien. Et même si le fait n’est pas du goût de nos autorités qui sont à la limite aussi corrompu que ce Doméram de policier, nos compatriotes semblent décider à mettre fin à cette injustice qui empêche notre pays de se développer.

Si nous parlons ainsi, c’est parce qu’une nouvelle vidéo à travers laquelle on voit un policier se corrompre en plein centre ville à Dakar est parvenue à votre site militant de la démocratie.

Dans le film, on voit bien le Doméram de policier dissimiler une somme d’argent dans les papier des usagers qu’il avait fini d’arrêter. Et comme vous pouvez deviner, le policier véreux a tout bonnement encaissé l’argent pour ensuite laisser les compatriotes qui, peut être n’étaient pas en règle, poursuivre tranquillement leur route.

Cette affaire intervient alors que les Sénégalais continuent encore de s’indigner de l’arrestation du compatriote qui a filmé la vidéo qui circule sur la toile depuis hier et sur laquelle on voit un policier gifler à une violence inouïe un citoyen parce que celui ci a refusé de se taire quand il le lui a demandé.

L’auteur de cette vidéo a d’ailleurs été cuisiné par les policiers qui lui ont demandé de repasser Lundi.

Mais il faut dire qu’il s’agit là d’une volonté manifeste de nos dirigeants d’encourager la violence mais surtout la corruption dans notre société. En effet alors que dans d’autres pays on encourage les gens à dénoncer les injustices rencontrer surtout quand ça vient de personnes qui sont payées avec les cotisations des citoyens, au Sénégal c’est le contraire qui se passe.

Pourtant nous savons tous que si nous voulons vraiment développer nos pays il faut commencer par lutter contre la corruption. Il n’y a pas de d’autres solutions. En décidant d’arrêter ces lanceurs d’alertes, nos dirigeants encouragent le “Je m’en foutisme” et donc la corruption. Mais il est heureux de voir que les Sénégalais, malgré les risquent encourus ont décidé d’être des amoureux de la liberté en dénonçant ces injustice nos les seuls responsables sont nos policiers mais surtout nos Doméram de dirigeants.

Koccbi.com encourage tous les Sénégalais de quelque bord qu’ils puissent se situer à continuer à dénoncer les injustices qu’ils rencontrent dans le fonctionnement de notre pays.

Kocc Barma

Libéré, l’auteur de la vidéo du policier gifleur : « je ne regrette rien de mon acte, mane douma…»

Les premiers mots de Joseph Mendy, l’auteur de la vidéo où on peut clairement et nettement voir un policier giflait un conducteur de moto Jakarta à la gare de routière de la capitale du Sud.
Dés sa sortie du commissariat de Ziguinchor, où il a été cuisiné depuis ce matin, le jeune Joseph Mendy dont plusieurs internautes saluent sa « bravoure », nous accordé un petit entretien.

La question de savoir le jeune Joseph, regrette-t-il d’avoir mis sur la toile la vidéo, le jeune précisera « Je ne regrette rien si je vois encore ces genres d’actes je ne vais pas hésiter à prendre des images. Je ne regrette rien du tout. Le comportement du policier m’a trop choqué(…) Et je l’avais dit aux enquêteurs que cet acte n’est pas bien. »

galsen221