• Envoyez vos Leaks, Alertes et Videos au +37362133275 (WhatsApp)

Kirikou

Au nom de la liberté d'expression, ce plateforme est ouvert à tous les lanceurs d’alerte sans aucune restriction, contrairement à la presse traditionnelle qui essaye d’être le plus souvent “politiquement correcte”.

Vous êtes victimes de racket de la part des forces de l’ordre? Vous êtes victimes d’injustices, d’abus de pouvoir ou de mauvais traitements? Vous avez des fuites ou autres informations sensibles? Faites le parvenir à koccbi.com la où tout se dit sans tabou. Avec koccbi tout est libre et gratuit.

Envoyez vos "leaks", videos et alertes au +37362133275 (WhatsApp)

Un sénégalais tué par balle en Mauritanie

Le corps sans vie d’un sénégalais du nom d’Ousmane Mbaye (42ans) a été retrouvé ce vendredi en Mauritanie. Le défunt a reçu une balle, mais le mobile n’est pas pour l’instant connu.
Le drame s‘est produit mardi dernier à Diawar, une localité mauritanienne située vers le fleuve Sénégal, informe la Rfm. Ousmane était parti à la chasse en compagnie de son ami Abdoulaye Seck. C’est ce dernier qui raconte les derniers instants du défunt. « Il criait, à un moment on n’entendait plus sa voix. J’ai eu peur et j’ai donc pris la fuite », a confié ce dernier, rapporte la Rfm

LDC CAF: Le Jaraaf éliminé malgré sa victoire contre WAC

C’est terminé! Le Jaraaf de Dakar n’accédera pas au phase de groupe de la Ligue des Champions de la CAF. Les champions en titre de la Ligue 1 Sénégalaise sont tombés les armes à la main face à Wydad Athlétic Club de Maroc (3-1),

Battu par l’équipe Marocaine lors du match aller à Casablanca, le Jaraaf n’aura pas crée l’exploit à Dakar. Et pourtant l’équipe de Malick Daf avait son destin en main puisqu’elle mener par 2-0 avant la mis temps, mais le but encaissé sur penalty a tout gâché. Un troisième but inscrit à 5 minutes de la fin a redonné espoir à Jaraaf mais malheureusement le score s’en arrêtait là.

Jugé pour corruption, le chauffeur de taxi accuse: « Ce sont les policiers qui nous ont habitués à cela »

Alors qu’on n’a pas encore fini d’épiloguer sur la corruption dans la gendarmerie qui était au centre au centre des débats dernièrement, c’est au tour des policiers d’être pointé du doigt. Un chauffeur de taxi, jugé hier pour corruption, n’a pas hésité à dire que ce sont les policiers qui les ont habitués à ce genre de comportements. A l’avenir, Mor Ngom réfléchira désormais à deux fois, avant de glisser un billet à un homme de tenue. Pour avoir tenté de soudoyer un policier avec 1000 francs Cfa, le chauffeur de taxi a passé plusieurs jours en prison. Et finalement, ce n’est qu’hier jeudi qu’il a été jugé devant le tribunal de Grande instance de Dakar, statuant en matière de flagrants délits, pour corruption et défaut de visite technique. Mais il peut s’estimer heureux, puisqu’il a finalement bénéficié 2 mois avec sursis. Du reste, à la barre, le chauffeur de taxi n’a pas voulu porter seul le chapeau. Il a, en effet, pointé du doigt les policiers, qui, selon lui, sont les premiers coupables dans le phénomène de la corruption. Et comme disait l’autre, « il n’y a pas de corrupteur sans corrompu ». Quoi qu’il en soit, il a ouvertement indexé les policiers en soutenant que ce sont eux qui les ont habitués à la corruption. « Policiers yi nioniu tammal », a-t-il dit, sans sourciller. Suffisant pour faire sortir le juge de ses gonds. En effet, aussitôt après ses accusations qui en disent long sur l’ampleur de ce phénomène, le juge lui a ordonné de se taire. « Tu commets ton forfait et au lieu de s’incliner devant le tribunal, tu aggraves ta situation », a tonné le juge. Mais le mis en cause qui ne semblait rien regretter de ces propos, est revenu à la charge, en expliquant que c’est lorsque le policier l’a arrêté qu’il est descendu avec le permis et le billet de 1000 francs Cfa qu’il a pris soin de bien dissimuler. Poursuivant, il a lancé au juge : « je ne savais pas que c’était de la corruption. C’est juste une habitude qu’on applique entre eux et nous. On se connaît tous ». Mais manque de pot pour lui, il est tombé sur un dur à cuire qui, après un échange houleux, l’a arrêté avant de le conduire au poste. Le procureur ayant requis l’application de la loi, la défense à, pour sa part, plaidé la clémence. Selon l’avocat, « l’homme de tenue a compris que l’offre des petites sommes ne leur servent à rien. Alors, c’est sur cette personne que Mor Ngom est tombé ». Sur ce, il a plaidé coupable, avant de solliciter une peine d’avertissement. Finalement, après délibéré, le tribunal a déclaré coupable le chauffeur de taxi avant de le condamner à 2 mois avec sursis. Vox Populi

 (02 Photos ) Message de Zahra Mbow pour l’anniversaire de son mari Cheikhou Kouyaté… « Keu du mbegeel »

,c’est l’anniversaire de l’international Sénégalais Cheikhou Kouyaté et parmi les post des amis et autres, celle de sa femme a attiré toute notre attention. Découvrez en le message de Zakhra Mbow Kouyaté… « Comme je suis chanceuse d’avoir un mari qui a un sens de l’amour à toute épreuve et qui réussit mieux que personne à me rendre heureuse, je t’aime tout simplement bsx bsx bsx bsx…bsx… L a vie est devenue plus spécial pour moi le jour ou tu es entrés dans ma vie, joyeux anniversaire mon ami, mon frère, ma moitié, mon amour, mon mari que j’aime de toutes mes forces bsx »

Parcelles Assainies: Talla Guissé : « j’ai essayé de pénétrer Fatou Tall Diop. Mais mon pé… ne pouvait pas entrer »

Accusé d’avoir séquestré et violé la domestique de 15 ans, Fatou Tall Diop, le gardien Talla Guissé a été condamné, hier, par le juge des flagrants délits de Dakar, à 2 ans de prison ferme. Toutefois, ce prévenu avait réfuté les faits lors de l’interrogatoire de police, expliquant sur Pv avoir essayé de pénétrer la gamine sans succès, vu que son pénis peinait à entrer dans son vagin. Gardien de son état résidant aux Parcelles Assainies, Talla Guissé a été renvoyé devant la barre des flagrants délits de Dakar, hier, sous les préventions de séquestration, viol et pédophilie, au préjudice de la gamine de 15 ans Fatou Tall Diop. En effet, la victime, qui est une domestique dans le même quartier que son présumé bourreau, passait aussi la nuit chez sa tante qui habite le même immeuble que Talla Guissé. Ainsi, durant 3 mois, tous deux entretenaient en douce une relation amoureuse. Hélas, il a été accusé par la fille d’avoir abusé d’elle sexuellement. «Lorsque je me rendais à la boutique pour acheter du pain. Je l’ai croisé au rez-de-chaussée du même immeuble que nous partageons. Après un bonjour au passage, il m’a subitement saisi la main droite et m’a entrainée dans sa chambre où il m’a projetée sur le matelas posé à même le sol et qui lui servait de lit. Ainsi, il a refermé la chambre à clé. Et il m’a tenu la bouche pour m’empêcher de crier. Apres un moment de farouche résistance, il a finalement réussi à me déshabiller de force. Apres avoir satisfait sa libido, il m’a menacée de mettre fin à ma vie si toutefois j’en parlais à quelqu’un», narre la gamine. Par ailleurs, Talla Guissé aurait pris la fuite en allant se cacher à Louga, chez un de ses amis du nom de Khadim. Épinglé suite à une investigation, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés devant les enquêteurs. Il a expliqué sur procès-verbal qu’à la date du jeudi 11 octobre dernier, il aurait rencontré la gamine devant sa chambre, vers les coups de 8 heures, alors qu’il s’apprêtait à aller au boulot. Ce faisant, il l’a invitée dans sa chambre, histoire de discuter un peu. Une fois dans ladite pièce précise le mis en cause, ils ont commencé à s’embrasser. «Quelques minutes après les préliminaires, j’ai essayé de la pénétrer. Mais, à ma grande surprise, j’ai constaté que mon pénis ne pouvait entrer dans son vagin. Etant très surpris de l’acte de pénétration, elle m’a sommé d’arrêter puisqu’elle avait mal. Ce que j’ai accepté sans problème. C’est la première fois que j’essayais de la pénétrer. Je ne l’ai non plus séquestrée, parce qu’elle était consentante lorsqu’elle entrait dans la chambre», peste-t-il. Cependant, le certificat médical qui a été délivré à la victime par les agents sanitaires de l’hôpital Nabil Choucair enfonce le prévenu, malgré sa narration des faits. Sur ledit document, le médecin a conclu que Fatou Tall Diop a la vulve souillée de sang noirâtre. De plus, le rapport a détaillé qu’elle a des lésions hyménales récentes et des lésions érythémateuses à l’entrée de son vagin. Pour la défense des intérêts de la partie civile, Me Babacar Mbaye a réclamé la somme de 5 millions à titre de dommages et intérêts. Le procureur, dans son réquisitoire, a sollicité 5 ans de prison ferme à l’encontre de Talla Guissé. Constitué pour la défense de ce dernier, Me Boubacar Dramé a demandé une application bienveillante de la loi pour le compte de son client. Le tribunal dans sa sagesse l’a condamné à 2 ans de prison ferme. Fatou D.

Equipe nationale: Le contrat avenant n’emballe pas Aliou Cissé !

Le sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal va t’il signer l’avenant au contrat? C’est la question que tout le monde se pose à 3 mois de la fin de son contrat.

Apres un mois d’absence, Aliou Cisse est revenu au Sénégal jeudi dernier. Selon le journal Record, une rencontre est prévue entre le sélectionneur et le président de la fédération sénégalaise de football pour parler de son avenir au sein de l’élite du football sénégalais.

Alors qu’il s’attendait à une prolongation de contrat, Aliou Cissé semble être déçu de la décision du ministre Matar Ba qui veulent un avenant au contrat jusqu’à la fin du mois de juillet 2019, c’est à dire après la can 2019. Le ministre des Sports, Matar Ba, a essayé de le joindre pour discuter avec lui de la question en vain, indique le quotidien sportif.

Rappelons que Aliou Cisse est à la tête de l’équipe nationale du Sénégal depuis le 4 mars 2015. A son actif 22 victoires 9 nuls et 6 défaites. Ses exploits avec les lions s’arrêtent au quart de finale de la Can 2017 et au premier tour de la coupe du monde 2018.