• Envoyez vos Leaks, Alertes et Videos au +37362133275 (WhatsApp)

Kirikou

Au nom de la liberté d'expression, ce plateforme est ouvert à tous les lanceurs d’alerte sans aucune restriction, contrairement à la presse traditionnelle qui essaye d’être le plus souvent “politiquement correcte”.

Vous êtes victimes de racket de la part des forces de l’ordre? Vous êtes victimes d’injustices, d’abus de pouvoir ou de mauvais traitements? Vous avez des fuites ou autres informations sensibles? Faites le parvenir à koccbi.com la où tout se dit sans tabou. Avec koccbi tout est libre et gratuit.

Envoyez vos "leaks", videos et alertes au +37362133275 (WhatsApp)

Drame de Demba Diop : Les trois supporters ouakamois sont libres

Les trois supporters de l’Us Ouakam emprisonnés dans le cadre de l’affaire du drame de Demba Diop, viennent de recouvrer la liberté. Selon une source de Seneweb, Mamadou Timeira, le président des supporters du club, Moustapha Ndoye et Moussa Diagne, ont quitté la prison de Rebeuss où ils étaient détenus.

La Cour suprême leur a accordé la liberté provisoire le 7 juin. Une décision qui confirme celle de la Chambre d’accusation de la Cour d’appel et rejette le pourvoi du parquet.

Le procureur de la République, après que la chambre d’accusation, prenant le contrepied du juge d’instruction, a accordé le liberté provisoire aux trois Ouakamois, a saisi la Cour suprême. En vain, donc.

 » CDM 2026  » FADIGA EN COLÈRE

Malgré la forte campagne effectuée pour la candidature du Maroc à la Coupe du monde 2026, le Maroc a quand même perdu face au trio, Etats Unis-Mexique-Canada.

Déçu par la tournure des événements, l’ancien international Sénégalais Khalidou Fadiga tire sur les pays africains qui n’ont pas soutenu le Maroc au moment des votes au congrès de la Fifa.

Confidence : « Par malheur, je suis tombé amoureux de la personne qu’il ne faut pas. Et cet amour risque de briser ma famille, voici mon histoire

Bonjour,
‘’Comme on le dit je n’ai pas choisi de tomber amoureuse.

Et lorsque cela est arrivé, je suis tombée sur la ‘’mauvaise’’ personne. Je dis mauvaise parce que c’est quelqu’un qui est déjà pris, mais pas par n’importe qui, il s’agit du mari de ma soeur.
Lorsque j’ai fait sa connaissance il y a de cela 3 ans, je ne savais encore rien de sa situation matrimoniale encore moins de qui il est l’époux. J’ai passé presque huit ans à l’étranger sans toutefois prendre part à une cérémonie familiale. Du coup, je ne savais pratiquement rien de ce qui se faisait en famille. J’ai décidé de m’isoler pour des raisons de familles.

Jonas et moi, nous nous sommes rencontrés dans un supermarché. Au départ, il a dit me connaitre mais en s’approchant de moi, il s’est rendu compte que je n’étais pas la personne qu’il semblait connaitre. Mais cela ne l’a pas empêché d’échanger avec moi. C’est ainsi que ça a commencé. En sortant de la, nous avons échangé les numéros de téléphones.
On se voyait de temps à autre, et il a fini par me déclarer son amour.

Il m’a fait savoir qu’il a deux enfants et qu’il était en instance de divorce. Je n’ai trouvé aucun inconvénient. Notre histoire a donc continué sans pour autant avoir de relation intime.
Au début de cette année, j’ai décidé de taire les rancoeurs avec ma famille. J’appelle donc ma soeur pour lui rendre visite. Et c’est là que je vois accrocher au salon leur photo de mariage.

Pour être sûr qu’il s’agit de la même personne, j’ai demandé son nom. Et effectivement, je ne me trompais pas. Depuis ce jour, je ne sais plus quoi faire.
Je l’évite sans pour autant avoir le courage de lui dire que je suis la soeur à sa femme. Je suis amoureuse de lui, je l’avoue. Mais vu la situation, je voudrais me défaire de lui mais je ne sais comment.

Fraude au Bac : le procès renvoyé au 21 juin

Le procès des individus qui sont poursuivis pour association de malfaiteurs, fraude aux examens, faux et usage de faux dans des documents administratifs, a été renvoyé jusqu’au 21 juin 2018.

D’après la source de Senego, ce procès des présumés fraudeurs a été renvoyé par le juge du fait de l’absence d’une personne qui est inculpée dans l’affaire et de certains témoins.

Pour rappel une quarantaine (40) d’individus étaient à la barre aujourd’hui, 8 juin, dont un (1) proviseur, trois (3) professeurs, trois (3) agents de l’Office du Bac, des candidats au Bac, et des bacheliers.

Dix sept (17) parmi eux avaient été placés sous mandat de dépôt, le reste mis sous contrôle judiciaire.

URGENT : La loi sur le parrainage va être retiré.

La loi organique électorale portant modification du code électoral, plus précisément celle instituant le parrainage intégral sera retirée.

Et le président de la République, Macky Sall, a saisi, ce jeudi, par une correspondance le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse.

La reculade du gouvernement est sans doute liée à la levée de boucliers qu’a suscitée le vote de ce projet de loi. mais également à ce souci de tranquilliser les esprits des acteurs politiques et des Sénégalais, à 7 mois de la Présidentielle.

Et les conclusions de la Commission paritaire édifieront davantage.

Battue et violée au Sénégal, une Sénégalaise obtient l’asile en Italie

L’Italie vient d’accorder l’asile à une Sénégalaise qui aurait fui le Sénégal, en 2016, pour échapper à la furie de son ex-mari. Ce dernier la battait et la violait tous les soirs, selon son récit.

Dans un premier temps, renseigne Voxpopuli, qui donne l’information, sa requête a été rejetée. Mais le juge de la Cour civile de Rome, en charge du dossier, finira par lui accorder le statut de réfugiée le 12 mai dernier.

Le journal, reprenant des médias italiens, rapporte que la dame est Dakaroise, orpheline de parents qu’elle n’avait jamais connus et est de confession musulmane.

Khalifa Sall en appel : Pourquoi le procès a été renvoyé

Le procès en appel de la caisse d’avance de la mairie de Dakar n’a pas été retenu aujourd’hui. Il a été renvoyé au 9 juillet prochain pour permettre à la défense de se préparer. C’est un renvoi ferme. C’est dire qu’à la prochaine audience les débats vont s’ouvrir.

Auparavant, les avocats de la défense ont soulevé des observations selon lesquelles l’affaire n’est pas en état d’être jugée. Premier à prendre la parole, Me François Sarr a invoqué le fait que tous les avocats constitués dans cette affaire n’ont pas reçu de convocation. Étayant son argumentaire, il a évoqué l’article 174 du Code de procédure (Cpp) qui stipule que « lorsqu’il s’agit d’une affaire renvoyée, les conseils doivent être avisés. Faute de quoi, le tribunal doit renvoyer ».

Un renvoi à trois mois
Me Sarr précisera : « En l’état, nous ne demandons pas un renvoi, nous demandons une régularisation de la procédure. »

Son confrère Me Ciré Clédor Ly a abondé dans le même sens en soutenant qu’il est important de respecter toutes les formalités pour la bonne tenue d’une audience. Embouchant la même trompette, Me Amadou Aly Kane rappelle que le procès, pour être équitable, doit respecter certaines normes, par exemple la personne poursuivie doit disposer de temps nécessaire pour préparer son dossier. « C’est nous qui devons voir si nous sommes prêts au pas », insiste-t-il.

Après leurs observations, les avocats de la défense ont sollicité le renvoi du procès pour trois mois. Ils souhaitaient que l’affaire soit jugée en fin novembre. S’opposant à cette proposition, les avocats de l’État du Sénégal ont affirmé que la défense a fait une mauvaise lecture de l’article 174 du Code de procédure pénale. « J’estime que cette demande formulée par la défense ne peut pas prospérer. C’est un faux débat », martèle Me Baboucar Cissé. « Un avocat, dès lors qu’il est là, n’a pas besoin de recevoir un avis », renchérit l’ancien bâtonnier Me Yérim Thiam.

Le juge en phase avec le procureur
L’avocat général a également pris le contre-pied de la défense. Selon le maitre des poursuites, les procédés utilisés en instance ne seront pas forcément utilisés en appel. Pour lui, l’affaire peut être renvoyée mais pas à trois mois comme le sollicite la défense. Il a demandé un renvoi à un mois.

Rendant sa décision sur les observations soulevées par la défense, le président de la Cour, Demba Kandji, a précisé que pour une bonne administration de la justice, il ne lui appartient pas d’aviser un avocat qui est hors du territoire. Contrairement aux avocats de la défense, il estime que l’affaire est en état d’être jugée. Cependant, tenant « des arguments développés par les différentes parties », il a décidé de renvoyer le procès en audience spéciale pour le 9 juillet prochain.

Mondial-2018 (J-9) : Zoom sur les 23 Lions (4/4

Dernier épisode de notre série sur les 23 Lions pour le Mondial, les attaquants. « Spiedermané » et Cie.

SADIO MANÉ « Spiedermané »
Formé à Génération Foot, Sadio Mané a fait Metz, Red Bull Salzbourg, Southampton avant de signer pour Liverpool en 2016 pour une somme record de 42 millions d’euros (environ 28 milliards de francs Cfa). Ce qui faisait de lui l’africain le plus cher de l’histoire.

Cette saison, en 43 matches, toutes compétitions confondues, il a inscrit 19 buts et délivré 8 passes décisives. Un parcours couronné par une finale en Ligue des champions (10 buts), perdue (1-3) contre le Real Madrid.

Mané a effectué ses premiers pas en sélection le 25 mai 2012, lors de l’amical Sénégal-Maroc (1-0). Dans la foulée, il participe aux JO de Londres en 2012. Il compte 45 sélections, a marqué 13 fois et donné autant de passes décisives.

DIAO BALDÉ KEÏTA Made in Barcelone
Diao Baldé Keïta a débarqué à Monaco lors du dernier mercato estival en provenance de la Lazio de Roma.

Après 33 matches, 8 buts et 7 passes décisives, toutes compétitions confondues, l’attaquant sénégalais formé à Masia du FC Barcelone est freiné par une blessure qui l’oblige à clôturer sa saison. Il réussira à recouvrer sa santé à temps pour figurer dans la liste des 23 lions retenus pour le Mondial-2018.

Justement, le natif d’Espagne a rejoint le Sénégal le 26 mars 2016, lors du match contre le Niger (2-0), comptant pour les qualifications de la Can-2017. Il totalise 13 sélections, 3 buts et 3 passes décisives.

ISMAÏLA SARR Jeune talent
Formé à l’académie Génération Foot, Ismaïla Sarr gagne la Coupe du Sénégal avec l’équipe de Deni. En Juillet 2016, il rallie le FC Metz. Après une saison avec le club lorrain, il est cédé à Rennes le 25 juillet 2017, pour 17 millions d’euros (11,1 milliards de francs Cfa), soit le deuxième transfert le plus onéreux de l’histoire du club breton.

Recrue phare du Stade Rennais cette saison, le jeune sénégalais, régulièrement blessé cette saison, a disputé 27 matches (1976 minutes jouées) et marqué 5 buts, toutes compétitions confondues.

Il a connu toutes les sélections de jeunes et a disputé la CAN U23 à Dakar. Il honore sa première sélection chez les A le 3 septembre 2016 à Dakar, lors de la victoire (2-0) contre la Namibie en qualifications de la Can-2017.

Avec ses 18 ans à l’époque, il était le benjamin de la Can-2017.

Il totalise 10 sélections pour 1 but.

DIAFRA SAKHO Rennes d’Angleterre
Après 6 mois à Génération foot, Diaffra Sakho peaufine sa formation à Metz. Il joue son premier match avec les pros en 2010.

Prêté à Boulogne durant le mercato hivernale 2011-2012, il retourne en Lorraine lorsque Metz est relégué en National à la fin de la saison. Il contribue par ses buts au retour de Metz en Ligue 1.

En aout 2014, il est transféré à West Ham où il évolue jusqu’au mois de janvier 2018 et son transfert à Rennes.

Sakho fête sa première sélection le 22 mai 2014 à Ouagadougou lors du nul (1-1) contre le Burkina Faso en amical. Il compte 8 sélections et 2 buts.

MOUSSA KONATÉ Petite Côte, grande cote
Ancien joueur de Mbour Petite Côte, Moussa Konaté est passé par Tel Aviv(Israël), Krasnodar (Russie) et Genoa (Italie) avant d’atterrir au FC Sion (Suisse) à l’été 2014.

Trois saisons plus tard, il s’engage avec Amiens à la fin de mercato estival de 2017-2018. Avec le club picard, il a joué 33 matches et inscrit 13 réalisations.

Konaté compte 8 buts pour 21 sélections. Il a été aligné pour la première fois chez les A lors de l’amical Afrique du Sud-Sénégal (0-0) du 12 février 2012 à Durban. Il fera ensuite les Jo-2012. L’Amiénois a fait ses classes dans les sélections de jeunes.

MBAYE NIANG Attaquant ponctuel
La carrière de Mbaye Niang tarde à être au niveau du talent que les observateurs lui reconnaissent. Celle-ci est marquée par instabilité qui l’empêche de bâtir sa renommée sur du solide.

Formé à Caen, il a connu le Milan Ac, Watford et Torino en 2017. Avec le Toro cette saison, il dispute 31 matches et marque 4 buts.

Avec équipe du Sénégal, l’idylle a été longtemps retardée. Première tentative sous Alain Giresse en 2013. Mbaye Niang décline la convocation. Aliou Cissé reviendra à la charge quatre ans plus tard. Cette fois est la bonne : Mbaye Niang répond à l’appel pour Cap Vert-Sénégal du 20 septembre 2017, un match comptant pour les qualifications du Mondial-2018.

Celui qui a joué deux championnats d’Europe avec la France (U17 et U21), respectivement en 2011 en Serbie et en 2013 en Israël, il totalise 4 sélections avec le Sénégal.

MOUSSA SOW Du 9 avec du vieux
Formé au stade rennais, il signe en 2010 un contrat de trois ans à Lille. Durant sa première saison il brille et permet à son équipe de faire le doublé Coupe Championnat. Dans la foulée, il termine meilleur buteur de la Ligue 1 avec 25 réalisations.

Après deux saisons dans le nord de la France, il signe à Fenerbahçe et y passe trois saisons et inscrits 63 buts toutes compétitions confondues.

À l’été 2015 il est transféré à Al Ahli aux Emirats Arabes Unis pour 17 millions d’euros (11,1 milliards de francs Cfa). Après une saison dans le Golf il est prêté à Fenerbahçe. En janvier 2018 il est à nouveau prêté en Turquie mais cette fois, au Burasport. Il marque avec le club turc 4 buts en 12 matches (650 minutes jouées) toutes compétitions confondues.

Vainqueur de l‘Euro des moins de 19 ans, avec la France, Moussa Sow, est également sélectionné en espoir.

Le 14 octobre 2009 lors d’un match amical contre le Corée du Sud (0-2), Il profite de la modification du règlement de la FIFA au sujet des binationaux pour rejoindre la Tanière. Il totalise 47 sélections, 16 buts et 3 passes décisives.

MAME BIRAM DIOUF L’autre Diouf
Passé par le Jaraaf, il signe son premier contrat avec Molde FK en Norvège en 2007. Après deux saisons, il est repéré par Manchester United où il signe un contrat de 4 ans.

Après une expérience peu réussie à Man U, il est prêté à Blackburn puis transféré en 2012 à Hanovre.

En Allemagne, il inscrit 28 buts en trois saisons.

Il est transféré à Stock City lors de la saison 2014-2015. Cette saison, il a disputé 37 matches et marqué 6 buts. Son club est relégué à l’issue de la saison en compagnie de son coéquipier en sélection, Pape Alioune Ndiaye.

Entre sa première sélection, le 14 octobre 2009 en amical à Séoul contre le Corée (défaite (2-0) et le l’amical contre le Luxembourg (0-0), Mame Biram Diouf a porté le maillot national à 40 reprises. Il compte 9 buts et 5 passes décisives.